Une journée pas comme les autres pour Kavisha et ses soeurs.

Nous le savions depuis plusieurs semaines, notre petit voisin, Kavisha, âgé de 9 ans, a un parrain chargé par une association, de l' aider financièrement pour la poursuite de ses études.

Inutile de vous dire que ses parents, Renouka et Ashoka (notre maçon) sont dans l' impossibilité de subvenir aux besoins de leurs 3 gosses...

DSC_2827Jusqu'à présent, il y avait eu, échanges de courriels entre le Sri Lanka et la France (comme nous faisions dans le temps avec nos correspondants) (C' était le bon temps ma pauvre dame...) et là, ce matin, nous avons appelé Kavisha pour qu' il vienne chez Vidisa car une surprise l' attendait. Et la surprise : C' était Jean, son parrain de France.

DSC_2826

Jean, nous a contacté hier matin, pour nous prévenir de son arrivée à Hikkaduwa. Mais nous avons voulu garder le secret pour que la surprise soit encore plus forte.

DSC_2823

Moment intense entre Kavisha et Jean, mais aussi avec toute la famille du petit qui découvrait ce Monsieur...Il faut dire que dans la famille de Jean, la solidarité va de soi...Mon petit doigt m'a dit que Claudine, la soeur de Jean et son mari, sont aussi marraine et parrain d'une petite srilankaise Sandhouni, qui n'est autre que la soeur de Kavisha...

DSC_2801

DSC_2813

DSC_2814

Jean est arrivé, tel le Père noël, les bras chargés de cadeaux : De magnifiques robes pour les filles et un très beau short pour Kavisha. Bien vu, Claudine, vous avez tapé dans le mille au niveau des tailles des robes. Et c' est comme cela, que Vidisa est devenue, le dernier salon d' essayage à la mode à Hikkaduwa...

DSC_2817

DSC_2797

Monsieur Jean est reparti rejoindre son groupe, je pense, heureux de cette première visite, je peux vous dire qu' il en est de même pour cette famille Srilankaise durement touchée, qui sait maintenant qu' au bout du monde, il y a une famille française qui pense à eux et qui les aide.

DSC_2819

DSC_2821

Bravo à vous, Jean, Claudine et vous tous qui donnez votre coeur à ces enfants. Chapeau bas, mesdames, messieurs.

Felix Leclerc chantait : " Quand les hommes vivront d' amour, il n' y aura plus de misère...etc".